ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS CONTACT ISANET PAYE ISANET COMPTA UK SITE IN ENGLISH



Membre de

PRAXITY

> Mention légale



BOIS GUILLAUME
ROUEN
DIEPPE
EU
PONT L'EVEQUE
LIVAROT
YVETOT
CANY BARVILLE







    ARCHIVES >  INFORMATIQUE

 
L’interdiction des avertisseurs de radars
Désormais interdits, les avertisseurs de radars font place aux « assistants d’aide à la conduite ».
Décret n° 2012-3 du 3 janvier 2012, JO du 4

Annoncée au mois de mai 2011, l’interdiction des avertisseurs de radars est devenue officielle le 4 janvier dernier. Désormais, le fait de se servir d’un appareil ou d’un dispositif permettant d’être averti de la présence d’un instrument destiné à constater les infractions routières est passible d’une forte amende et d’un retrait de points. En revanche, l’utilisation des nouveaux assistants d’aide à la conduite est, quant à elle, autorisée. Explications.

De l’avertisseur à l’assistant

Contrairement aux avertisseurs, les assistants d’aide à la conduite ne vous permettent pas d’être alerté 600 mètres avant un radar. Leur vocation est de vous inciter à rouler prudemment dans des zones dites « de danger », « à risques » ou « de perturbations ».

Zones au sein desquelles vous trouverez soit un radar, soit un tronçon accidentogène (un bouchon, un carrefour dangereux, une nappe de brouillard, une forte pente ou plus simplement des travaux).

Par ailleurs, il faut savoir que ces zones de danger ont une étendue de 300 mètres en ville, de 2 km sur route et de 4 km sur autoroute. Et qu’en outre, leur liste est établie par la Sécurité routière et non par les fabricants d’assistants d’aide à la conduite, ceci pour éviter que ces fabricants ne proposent à leurs clients que celles contenant des radars.

Une nouvelle base de données

Si les fonctionnalités des assistants d’aide à la conduite sont différentes de celles qu’offrent les avertisseurs de radars, les technologies utilisées restent les mêmes. Ainsi, le plus souvent, il n’est pas nécessaire d’acheter un nouvel appareil. Il suffit de mettre à jour le logiciel et la base de données qu’il contient.

Une opération qui, en fonction des modèles, se fera de manière automatique ou nécessitera que vous vous connectiez sur le site de son fabricant pour télécharger le nouveau programme. Une mise à jour indispensable pour que vous puissiez continuer à utiliser votre ancien avertisseur en toute légalité.

Des sanctions lourdes !

Les assistants d’aide à la conduite n’offrent pas la précision des avertisseurs et il est donc tentant de ne pas mettre à jour ces derniers. Une stratégie qui n’est pas sans risque dans la mesure où les avertisseurs qui ne sont pas mis à jour sont désormais illégaux. Ainsi, leur usage vous fait encourir une amende de 1 500 € et un retrait de 6 points sur votre permis de conduire.

Article du 18/04/2012 - © Copyright Les Echos Publishing - 2013

haut de page




Archives...
 INFORMATIQUE

Imprimer un document à partir de son smartphone
17/11/2017
Renforcer son réseau grâce aux répéteurs Wi-Fi
20/10/2017
Les produits reconditionnés ont le vent en poupe
08/09/2017
Planifier ses réunions grâce à Doodle et à ses concurrents
30/06/2017
Qwant, un moteur qui respecte la vie privée
02/06/2017
Coup d’œil sur les serrures biométriques
05/05/2017
Bien gérer sa boîte de réception
31/03/2017
Mots de passe : les conseils de la Cnil
03/03/2017
Faire face aux cyberattaques
13/01/2017
Zoom sur le matériel informatique tout-terrain
16/12/2016
Un point sur l’iPhone 7
11/11/2016
Passer à la visioconférence
14/10/2016
Comment réagir face à un bad buzz ?
09/09/2016
Le Bon Coin : l’inattendu poids lourd du recrutement en ligne
08/07/2016
Protéger les données de son smartphone
03/06/2016
Attention aux rançongiciels
06/05/2016
Page pro sur Facebook : par où commencer ?
08/04/2016
Comment rédiger un tweet efficace
04/03/2016
Faire connaître son entreprise grâce à Google My Business
05/02/2016
Instagram : communiquer avec des images
08/01/2016
Edge : le nouveau navigateur de Microsoft
11/12/2015
Êtes-vous esclaves des e-mails ?
06/11/2015
Votre site est-il « mobile friendly » ?
02/10/2015
Comment bien utiliser les réseaux sociaux
28/08/2015
Cybercriminalité : comment se préserver
12/06/2015
Quelles solutions pour téléphoner en voiture ?
30/04/2015
Stratégie SEO : le poids des noms de domaine
03/04/2015
Big data : une révolution numérique
06/02/2015
Les drones s’invitent dans les entreprises
09/01/2015
Vol de téléphones portables
28/11/2014
Dites-le avec une infographie
24/10/2014
Les Mooc, outils de formation en ligne des salariés
26/09/2014
Transport de données : quel support choisir ?
29/08/2014
Améliorer la visibilité d’un site grâce au SEO
14/05/2014
Pourquoi utiliser Twitter ?
02/04/2014
Faites-vous connaître grâce à YouTube !
19/02/2014
L’intérêt des traducteurs automatiques
26/12/2013
Sauvegarder et archiver les données
30/09/2013
Faire de la publicité sur les réseaux sociaux
14/08/2013
Un site « responsive » : pour quoi faire ?
24/07/2013
Sécurisez vos portables !
28/06/2013
À quoi sert un code QR ?
21/05/2013
Attention à l’utilisation des serrures biométriques
27/03/2013
Faut-il passer à windows 8 ?
15/02/2013
Que faire du vieux matériel électronique ?
13/02/2013
Les nouveautés de l’Iphone 5
15/11/2012
Ordinateurs portables : attention au vol !
15/10/2012
Les nouvelles tablettes à clavier amovible
04/10/2012
Bien gérer ses mots de passe
04/10/2012
Stockez vos données sur le Net
02/08/2012
Les nouveaux outils de la mobilité
01/08/2012
Pourquoi créer un blog ?
28/06/2012
Optez pour un portable tout-terrain !
28/06/2012
Optimisez votre site grâce à Google Analytics  !
28/06/2012
L’interdiction des avertisseurs de radars
18/04/2012
Testez la dictée électronique !
17/04/2012
Google+ ouvre ses pages à votre entreprise !
06/02/2012
Faites connaître votre commerce avec Google !
11/12/2011
Sachez tirer profit des réseaux sociaux !
06/07/2011




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales