ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS CONTACT ISANET PAYE ISANET COMPTA UK SITE IN ENGLISH



Membre de

PRAXITY

> Mention légale



BOIS GUILLAUME
ROUEN
DIEPPE
EU
PONT L'EVEQUE
LIVAROT
YVETOT
CANY BARVILLE







    ARCHIVES >  INFORMATIQUE

 
L’intérêt des traducteurs automatiques
Disponibles sur Internet ou sous la forme d’applications pour tablette ou smartphone, les traducteurs automatiques font partie des outils les plus utilisés par les internautes et les mobinautes à titre personnel ou professionnel. Simples et le plus souvent gratuits, ils permettent de traduire approximativement, en quelques secondes, un terme, une phrase ou encore une page Web.
D’un simple mot à un site complet

Ces outiles peuvent traduire à la volée plusieurs milliers de caractères.

Il existe de nombreux outils de traduction en ligne. Certains ne sont que de simples dictionnaires uniquement capables de traduire quelques mots à la fois, alors que d’autres offrent la possibilité de traiter à la volée des textes ou des pages Web de plusieurs dizaines de milliers de caractères.

Parmi ces derniers, trois outils se distinguent particulièrement : Bing bing.com ), Systran www.systranet.com ) et l’inévitable Google translate.google.com ). Ces traducteurs permettent respectivement de traiter des documents d’un volume maximal de 5 000, 10 000 ou 100 000 caractères.

La plupart de ces programmes offrent la possibilité de traduire :

- un texte tapé dans une fenêtre dédiée ou entré via un simple copier-coller ;

- une page d’un site Internet en réalisant un copier-coller (ou un glisser-déposer) de son adresse (www.adresse-de-la-page.com) ;

- un fichier texte (.rtf, .doc, .pdf…) via un système d’import.

Attention : les fichiers traduits en utilisant la fonction « import » voient leur mise en forme au mieux malmenée et au pire totalement déstructurée (espaces en trop ou en moins, gras ou soulignés mal placés, contenu d’un encadré mélangé avec le corps du texte…). Aussi est-il conseillé de copier le texte du fichier en question puis de le coller dans la fenêtre de traduction plutôt que d’utiliser cette fonction.

À noter : Google propose un « plug-in » qui, une fois associé à un site, traduit son contenu dans 60 langues différentes en quelques minutes. Ce service, utilisable via le site de Google, est gratuit. Bien évidemment, cet outil, à l’instar des traducteurs automatiques en général, doit être utilisé avec prudence en raison du caractère inégal des traductions.

Des dizaines de langues

De l’anglais au russe en passant par le khmer ou le créole...

La plupart des outils disponibles permettent de traduire vers ou à partir des principales langues utilisées sur la planète (anglais, espagnol, chinois, français, arabe, russe, allemand...). Toutefois, là encore, quelques traducteurs vont plus loin et intègrent dans leur offre des langues moins répandues comme le gallois, le khmer, le basque ou encore le créole haïtien ! Au total, Bing propose 43 langues, Google 71 et Babylon (francais.babylon.com) pas moins de 77. Le plus souvent, ces outils sont capables d’identifier la langue d’origine. Une fonction pratique pour qui souhaite, notamment, comprendre le sens d’un texte rédigé dans une langue qu’il n’est pas en mesure d’identifier.

Par ailleurs, pour faciliter la saisie des langues s’appuyant sur un alphabet spécifique (arabe, cyrillique, chinois...), certains outils comme Google proposent une interface dotée de différents claviers virtuels.

Précision : nombre de traducteurs en ligne utilisent une méthode dite « statistique » pour réaliser leur traduction. Concrètement, ces outils, au premier rang desquels se trouvent Google et Bing, découpent les textes qu’ils ont à traduire et recherchent dans des bases de données multilingues disponibles sur Internet (site de l’ONU ou de l’Union européenne, par exemple) les traductions qui ont été faites de ces bribes de phrases. Plus il existe de traductions de cette suite de mots, meilleur sera donc le résultat. En conséquence de quoi, l’utilisation de ces outils pour traduire une langue assez peu utilisée sur la planète (et donc assez peu traduite sur Internet) présente un plus grand risque d’erreur.

La qualité des traductions

Ces outils n’ont pas pour ambition de remplacer un interprète.

Parvenir à traduire correctement un texte est un travail complexe qui, jusqu’à présent, n’est bien réalisé que par des êtres humains formés à cette tâche. Une évidence qui néanmoins ne doit pas conduire à rejeter les traducteurs automatiques.

Ces derniers peuvent en effet être simplement utilisés pour, par exemple, comprendre le sens d’un document (courriel, article de presse…), découvrir les services d’une entreprise (plaquette commerciale, page d’un site) ou pour effectuer une première traduction de documents non contractuels dans une langue étrangère. Une traduction qui, avant d’être diffusée, devra être relue et corrigée par quelqu’un maîtrisant la langue de destination.

En revanche, ils ne doivent jamais être utilisés pour traduire (vers le français et a fortiori vers une langue étrangère) des contrats, des notices techniques, des documents commerciaux qui portent l’image d’une entreprise (site, plaquette, cartes de visite, courriels et courriers officiels…).

La synthèse vocale

Certains traducteurs automatiques sont équipés d’un système d’analyse et de synthèse vocale.

Grâce à ce dernier, il est possible de leur dicter le texte à traduire. Une traduction qui est alors restituée par écrit mais aussi oralement. Très utile en déplacement, ce type de fonction est notamment offert par les applications de traduction pour smartphone de Bing (Windows Phone), de Google (iOS et Android) ou encore par le logiciel S Translator embarqué sur le très récent Galaxy S4.

Article du 26/12/2013 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Archives...
 INFORMATIQUE

Imprimer un document à partir de son smartphone
17/11/2017
Renforcer son réseau grâce aux répéteurs Wi-Fi
20/10/2017
Les produits reconditionnés ont le vent en poupe
08/09/2017
Planifier ses réunions grâce à Doodle et à ses concurrents
30/06/2017
Qwant, un moteur qui respecte la vie privée
02/06/2017
Coup d’œil sur les serrures biométriques
05/05/2017
Bien gérer sa boîte de réception
31/03/2017
Mots de passe : les conseils de la Cnil
03/03/2017
Faire face aux cyberattaques
13/01/2017
Zoom sur le matériel informatique tout-terrain
16/12/2016
Un point sur l’iPhone 7
11/11/2016
Passer à la visioconférence
14/10/2016
Comment réagir face à un bad buzz ?
09/09/2016
Le Bon Coin : l’inattendu poids lourd du recrutement en ligne
08/07/2016
Protéger les données de son smartphone
03/06/2016
Attention aux rançongiciels
06/05/2016
Page pro sur Facebook : par où commencer ?
08/04/2016
Comment rédiger un tweet efficace
04/03/2016
Faire connaître son entreprise grâce à Google My Business
05/02/2016
Instagram : communiquer avec des images
08/01/2016
Edge : le nouveau navigateur de Microsoft
11/12/2015
Êtes-vous esclaves des e-mails ?
06/11/2015
Votre site est-il « mobile friendly » ?
02/10/2015
Comment bien utiliser les réseaux sociaux
28/08/2015
Cybercriminalité : comment se préserver
12/06/2015
Quelles solutions pour téléphoner en voiture ?
30/04/2015
Stratégie SEO : le poids des noms de domaine
03/04/2015
Big data : une révolution numérique
06/02/2015
Les drones s’invitent dans les entreprises
09/01/2015
Vol de téléphones portables
28/11/2014
Dites-le avec une infographie
24/10/2014
Les Mooc, outils de formation en ligne des salariés
26/09/2014
Transport de données : quel support choisir ?
29/08/2014
Améliorer la visibilité d’un site grâce au SEO
14/05/2014
Pourquoi utiliser Twitter ?
02/04/2014
Faites-vous connaître grâce à YouTube !
19/02/2014
L’intérêt des traducteurs automatiques
26/12/2013
Sauvegarder et archiver les données
30/09/2013
Faire de la publicité sur les réseaux sociaux
14/08/2013
Un site « responsive » : pour quoi faire ?
24/07/2013
Sécurisez vos portables !
28/06/2013
À quoi sert un code QR ?
21/05/2013
Attention à l’utilisation des serrures biométriques
27/03/2013
Faut-il passer à windows 8 ?
15/02/2013
Que faire du vieux matériel électronique ?
13/02/2013
Les nouveautés de l’Iphone 5
15/11/2012
Ordinateurs portables : attention au vol !
15/10/2012
Les nouvelles tablettes à clavier amovible
04/10/2012
Bien gérer ses mots de passe
04/10/2012
Stockez vos données sur le Net
02/08/2012
Les nouveaux outils de la mobilité
01/08/2012
Pourquoi créer un blog ?
28/06/2012
Optez pour un portable tout-terrain !
28/06/2012
Optimisez votre site grâce à Google Analytics  !
28/06/2012
L’interdiction des avertisseurs de radars
18/04/2012
Testez la dictée électronique !
17/04/2012
Google+ ouvre ses pages à votre entreprise !
06/02/2012
Faites connaître votre commerce avec Google !
11/12/2011
Sachez tirer profit des réseaux sociaux !
06/07/2011




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales