ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS CONTACT ISANET PAYE ISANET COMPTA UK SITE IN ENGLISH



Membre de

PRAXITY

> Mention légale



BOIS GUILLAUME
ROUEN
DIEPPE
EU
PONT L'EVEQUE
LIVAROT
YVETOT
CANY BARVILLE







    PROJET CRÉATION  > IDÉES DE BUSINESS > Économie sociale et solidaire : Quand l'entreprise se fait éthique
Idées de Business
Restauration
Restauration
Artisanat
Artisanat
E-commerce
E-commerce
Économie sociale
Économie sociale
Services entreprises
Services entreprises
Loisirs
Loisirs
Green Business
Green Business
Idées de l'étranger
Idées de l'étranger
Bâtiment
Bâtiment
Nouvelles techno
Nouvelles techno
Services personne
Services personne


Adopte Un Bureau : une seconde vie pour le mobilier de bureau

En France aujourd’hui, on estime que les entreprises se séparent de 250 000 tonnes de mobilier de bureau par an. La grande majorité se retrouve à la déchetterie. Quel gâchis écologique bien sûr mais aussi quel gâchis économique ! Les entreprises françaises dépensent un milliard d’euros pour acquérir du mobilier neuf chaque année. Colossal ! Adopte Un Bureau, créée en juin 2015, propose une solution innovante et en phase avec nos préoccupations environnementales.

Un concept écologique et économique

Après sept ans passés dans les études de marché chez Nielsen, puis dans le conseil en stratégie au consulting group (BCG), Christophe Cote souhaitait monter une entreprise ayant un impact positif sur l’environnement. Il réfléchit alors à plusieurs idées autour de l’exploitation du gâchis qui nous entoure à tous les niveaux. “Le déclic m’est venu en voyant l’ancien mobilier de bureau partir à la benne lors d’un renouvellement de mobilier (écrit au marqueur indélébile, il n’y avait donc pas de doute sur la destination finale)...” explique Christophe Cote, créateur d’Adopte Un Bureau. Il se rend compte dans le même temps que cette situation est loin d’être exceptionnelle. Faute de temps et débordés par les multiples tâches à gérer lors d’un déménagement, les services généraux des entreprises ont rarement du temps à consacrer pour gérer la problématique du mobilier qui ne les suivra pas dans leurs nouveaux locaux. Les entreprises mandatent généralement des prestataires pour mettre leur mobilier au rebut... alors que des start-up et des PME vont se procurer du mobilier flambant neuf de moins bonne qualité chez IKEA ou autre fournisseur équivalent…

Le mode de fonctionnement d’Adopte Un Bureau

Simple, éco-responsable et accessible, Adopte Un Bureau propose aux grandes entreprises de racheter le mobilier dont ils ne veulent plus et qui doit faire preuve d’un état irréprochable. Avec le principe initié par Adopte Un Bureau, on réduit la pression sur les ressources naturelles et on évite que du mobilier en très bon état ne finisse incinéré faute de débouchés. Via son site web marchand, l’entreprise revend aux start-up, associations et PME les pièces de mobilier à un tiers de leur prix neuf en moyenne. Avec 50 % à 75 % d’économies par rapport à du neuf, le mobilier haut de gamme devient accessible ! Bonus : le dispositif crée des emplois et de l’activité pour démonter, stocker, transporter, remonter… “Il est grand temps que les entreprises sautent dans le train de la consommation collaborative” affirme Christophe Cote, qui espère faire adhérer de nombreuses entreprises à son concept. Avec déjà 350 pièces de mobilier sauvées de la déchetterie en trois mois (depuis le lancement du site web), la start-up compte atteindre les 1 000 pièces sauvées à fin 2015.

Fiche de l’entreprise
 Le conseil du créateur : « trouver des partenaires fiables sur lesquels s’appuyer est crucial, car on ne peut pas tout faire soi-même. »
 Le chiffre : 5 000 € de fonds propres pour lancer l’activité
 Le contact :  www.adopteunbureau.com - Visionner la vidéo : http://adopteunbureau.fr/constat/ 

haut de page




Guide de la création

Projet
Projet
Secteur d'activité
Secteur d'activité
Forme juridique
Forme juridique
Local
Local
Régime fiscal
Régime fiscal
Régime social
Régime social
Business plan
Business plan
Financement
Financement
Aides
Aides
Partenaires
Partenaires
Formalités
Formalités
Sites
Sites






© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales