ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS CONTACT ISANET PAYE ISANET COMPTA UK SITE IN ENGLISH



Membre de

PRAXITY

> Mention légale



BOIS GUILLAUME
ROUEN
DIEPPE
EU
PONT L'EVEQUE
LIVAROT
YVETOT
CANY BARVILLE







    ACTUALITÉS

La digitalisation inquiète un grand nombre de professionnels
Un récent sondage fait apparaître que 36 % des Français craignent qu’à terme leur métier soit exercé par une machine ou un service numérique.

Réalisé par OpinionWay pour ANEO, un sondage paru en octobre dernier, s’est intéressé au ressenti des Français face aux mutations du monde du travail et plus particulièrement à la vague de digitalisation qui, depuis quelques années, modifie en profondeur toute la société. Premier enseignement, 52 % des personnes interrogées estiment que le progrès technique fera disparaître des emplois qui ne seront pas remplacés, contre 43 % qui pensent le contraire. 36 % craignent même que leur propre métier soit bientôt exercé par une machine ou un service en ligne. Les plus pessimistes (8 %) estiment que ce remplacement interviendra dans les 5 ans, 15 % dans les 5 à 15 ans et 13 % à plus long terme. En toute logique, lorsqu’on les interroge sur les matières dans lesquelles il faut exceller pour trouver sa place dans le monde du travail, l’informatique est citée en premier (66 %) devant l’anglais (54 %), l’économie (44 %) et les autres langues (39 %). Curieusement, dans un pays qui manque cruellement d’ingénieurs, les mathématiques et la physique ne rassemblent que respectivement 27 % et 12 % des suffrages.

S’adapter, se perfectionner

Loin d’être abattus, les Français considèrent que pour continuer à évoluer dans leur domaine d’activité sur le long terme, ils doivent se perfectionner et s’adapter aux nouveaux usages en vigueur dans leur métier (45 %). Pour cela, 44 % d’entre eux envisagent de se former (seuls ou en prenant des cours). 35 % souhaitent également développer leurs compétences dans le numérique, 27 % dans l’apprentissage d’une nouvelle langue et 25 % pensent reprendre leurs études. Pour évoluer professionnellement, 49 % des personnes interrogées comptent sur les entreprises, 41 % sur les branches professionnelles, 41 % sur l’État et 34 % sur les CCI, les chambres des métiers et les chambres d’agriculture.

Enfin, concernant les métiers d’avenir, les Français citent d’abord les services à la personne (89 %), le tourisme (79 %) et l’informatique (76 %). En revanche, 55 % d’entre eux considèrent que l’industrie devrait encore perdre de nombreux emplois, tout comme le service public (73 %).

Article du 08/11/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Actualités...

Rien ne vous oblige à adhérer à une association de commerçants
24/11/2017
Baisse des températures : quelles obligations pour l’employeur ?
24/11/2017
De nouvelles mesures fiscales impactant les entreprises
23/11/2017
La réforme de l’ISF n’emballe pas les sénateurs !
23/11/2017
Faites signer un devis à vos clients !
23/11/2017
L’accord signé avec un salarié mandaté doit être validé par les salariés
22/11/2017
Le crowdfunding est au cœur de la démarche des jeunes créateurs d’entreprise
22/11/2017
Le prélèvement à la source fait l’objet de quelques ajustements
22/11/2017
Cession d’un bail rural : l’exploitant doit respecter ses obligations de locataire !
21/11/2017
TPE : à quelle date devrez-vous bientôt verser les cotisations sur les salaires ?
21/11/2017
Déclaration « pays par pays » : n’oubliez pas de la souscrire pour le 31 décembre !
20/11/2017
Le directeur général d’une association peut-il licencier un salarié ?
20/11/2017
Comment demander le remboursement du salaire versé à un défenseur syndical ?
20/11/2017
Comptez-vous changer d’assurance-emprunteur ?
17/11/2017
Internet, passage obligé pour déposer sa marque
16/11/2017
Un rescrit fiscal vaut-il pour toutes les sociétés membres d’un réseau ?
16/11/2017
Simplification des démarches successorales
15/11/2017
Près de 20 % des TPE françaises ne possèdent pas d’accès à Internet
15/11/2017
Pas de revalorisation du salaire en fonction de l’indice des prix de l’Insee !
15/11/2017
Comment se calcule la créance de salaire différé en agriculture ?
14/11/2017
Projet de loi de finances pour 2018 : les amendements concernant les entreprises
14/11/2017
La responsabilité pénale d’une société peut-elle être engagée par le fait d’un associé ?
14/11/2017
Les Français ont confiance dans les associations !
13/11/2017
Cadeaux et bons d’achat de fin d’année : quel régime social applicable ?
13/11/2017
Les assureurs sont invités à promouvoir le contrat euro-croissance
10/11/2017
« À travail égal, salaire égal » : un principe récemment assoupli
09/11/2017
Facturation des marchés publics : à qui le tour ?
09/11/2017
Taxe sur les salaires : quelles sont les rémunérations concernées ?
09/11/2017
La digitalisation inquiète un grand nombre de professionnels
08/11/2017
Une nouvelle contribution pour les grandes entreprises !
08/11/2017




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales